Personnel paraprofessionnel des services juridiques, sociaux, communautaires et de l'enseignement

Services de protection publique de première ligne et personnel paraprofessionnel des services juridiques, sociaux, communautaires et de l'enseignement

Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires

CNP 42201

Description générale

Les travailleurs des services sociaux et communautaires administrent et mettent en oeuvre différents programmes d’assistance sociale et de services communautaires, et aident les clients à régler leurs problèmes personnels et sociaux. Ils travaillent pour des organismes gouvernementaux et de services sociaux, des organismes de soins de santé mentale, des foyers de groupe, des refuges, des centres d’aide aux toxicomanes, des conseils et commissions scolaires, des établissements correctionnels et d’autres établissements.

Autres appellations d'emplois

  • intervenant/intervenante en toxicomanie
  • travailleur/travailleuse de milieu – toxicomanie
  • assistant/assistante en services sociaux
  • travailleur/travailleuse des services à l’enfance (sauf garderie)
  • travailleur/travailleuse en soins aux enfants (sauf garderie)
  • intervenant/intervenante en services d’aide sociale à l’enfance
  • coordonnateur/coordonnatrice de centre pour Autochtones
  • superviseur/superviseure de centre d’hébergement pour femmes – services sociaux
  • conseiller/conseillère en dynamique de la vie
  • instructeur/instructrice en matière d’autonomie fonctionnelle
  • instructeur/instructrice en préparation à la vie quotidienne
  • coordonnateur/coordonnatrice de centre communautaire
  • travailleur/travailleuse de centre communautaire
  • travailleur/travailleuse en développement communautaire
  • agent/agente de liaison communautaire
  • travailleur/travailleuse d’organisme communautaire
  • travailleur/travailleuse des services communautaires
  • travailleur/travailleuse des services d’intervention d’urgence
  • travailleur/travailleuse des services d’intervention en situation de crise
  • employé/employée d’établissement de détention
  • travailleur/travailleuse des services de développement
  • travailleur/travailleuse de halte-accueil
  • travailleur/travailleuse des services familiaux
  • agent local/agente locale des affaires des anciens combattants
  • agent/agente d’aide financière – aide sociale
  • travailleur/travailleuse en foyer de groupe
  • surveillant/surveillante de foyer de transition
  • surveillant/surveillante de maison de transition
  • agent/agente de maintien du revenu
  • agent/agente de maintien du revenu – services sociaux
  • travailleur/travailleuse en réadaptation – services sociaux
  • travailleur/travailleuse au service de repas à domicile
  • travailleur/travailleuse à la popote roulante
  • travailleur/travailleuse en santé mentale
  • coordonnateur/coordonnatrice d’auberge de jeunesse
  • travailleur/travailleuse en déficience intellectuelle
  • technicien/technicienne en réadaptation sociale
  • intervenant/intervenante – programmes d’extension des services aux Autochtones
  • travailleur/travailleuse – programmes d’extension des services aux Autochtones
  • travailleur/travailleuse de quartier – services sociaux
  • instructeur/instructrice en perfectionnement des compétences personnelles – services sociaux
  • agent/agente de réadaptation sociale
  • conseiller/conseillère en foyer de groupe
  • travailleur/travailleuse en réadaptation sociale
  • intervenant/intervenante en service social
  • technicien/technicienne en assistance sociale
  • technicien/technicienne en travail social
  • technicien/technicienne en travail social (t.t.s)
  • travailleur/travailleuse des services sociaux
  • travailleur/travailleuse en abus de substances intoxicantes
  • agent/agente du service des anciens combattants
  • coordonnateur/coordonnatrice bénévole des services sociaux
  • agent/agente d’indemnisation et d’assistance sociale
  • surveillant/surveillante dans un organisme d’aide sociale
  • surveillant/surveillante dans un organisme d’assistance sociale
  • employé/employée de l’assistance sociale
  • travailleur/travailleuse en assistance sociale
  • intervenant/intervenante des services à la jeunesse
  • travailleur/travailleuse des services à la jeunesse
  • intervenant/intervenante des services à la jeunesse – services sociaux
  • travailleur/travailleuse des services à la jeunesse – services sociaux
  • intervenant/intervenante en soins aux enfants en difficulté (sauf garderie)
  • travailleur/travailleuse en soins aux enfants en difficulté (sauf garderie)
  • technicien/technicienne en éducation spécialisée (t.e.s.) – services sociaux et communautaires
  • éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée – services sociaux et communautaires
  • agent/agente – programmes d’extension des services aux Autochtones
  • agent/agente de liaison autochtone
  • agent/agente d’aide sociale
  • agent/agente d’assistance sociale
  • agent/agente de réadaptation – services sociaux
  • coordonnateur/coordonnatrice de centre pour itinérants
  • coordonnateur/coordonnatrice de foyer
  • coordonnateur/coordonnatrice de résidence – foyer de groupe
  • superviseur/superviseure de centre d’aide – services sociaux
  • travailleur/travailleuse de rue – services sociaux
  • travailleur/travailleuse en assistance financière – services sociaux
  • agent/agente des services communautaires – services sociaux
  • intervenant/intervenante en maison de transition
  • travailleur/travailleuse en maison de transition
  • travailleur/travailleuse au service de réadaptation
  • travailleur/travailleuse des services communautaires et sociaux
  • travailleur/travailleuse en santé mentale en milieu communautaire
  • travailleur/travailleuse auprès des enfants et des jeunes
  • exploitant/exploitante de foyer de groupe
  • conseiller communautaire/conseillère communautaire – services sociaux
  • travailleur/travailleuse en réadaptation en milieu communautaire
  • coordonnateur/coordonnatrice du développement des jeunes
  • travailleur/travailleuse – services d’action sociale dans un foyer
  • travailleur/travailleuse aux visites surveillées
  • coordonnateur/coordonnatrice de l’admissibilité – aide sociale
  • assistant/assistante en psychologie
  • superviseur/superviseure de centre d’hébergement – services sociaux
  • auxiliaire social/auxiliaire sociale – services sociaux
  • coordonnateur accrédité/coordonnatrice accréditée en matière de retour au travail – gestion des limitations fonctionnelles
  • facilitateur accrédité/facilitatrice accréditée en matière de retour au travail – gestion des limitations fonctionnelles
  • animateur communautaire/animatrice communautaire
  • travailleur communautaire/travailleuse communautaire
  • travailleur/travailleuse en gestion des cas d’invalidité
  • travailleur autorisé/travailleuse autorisée des services sociaux
  • superviseur/superviseure d’ateliers au sein des refuges
  • animateur social/animatrice sociale
  • superviseur/superviseure de centre d’hébergement pour femmes
  • superviseur/superviseure de centre pour femmes – services sociaux
  • superviseur/superviseure de maison de refuge pour femmes – services sociaux
  • superviseur/superviseure de programmes de centre pour femmes – services sociaux
  • coordonnateur/coordonnatrice de centre pour femmes – services sociaux
  • travailleur/travailleuse en accoutumance
  • travailleur/travailleuse en toxicomanie
  • coordonnateur/coordonnatrice en matière de retour au travail – gestion des limitations fonctionnelles
  • facilitateur/facilitatrice en matière de retour au travail – gestion des limitations fonctionnelles
  • intervenant/intervenante en toxicomanie – jeu compulsif
  • intervenant/intervenante en toxicomanie – jeu pathologique
  • intervenant/intervenante en services de soutien en santé mentale
  • intervenant itinérant/intervenante itinérante en services de soutien
  • agent/agente d’intégration des immigrants – services communautaires
  • intervenant/intervenante en services de soutien aux pairs
  • éducateur/éducatrice en milieu pédiatrique
  • agent chargé/agente chargée de cas dans un centre correctionnel
  • agent/agente de gestion de cas – services correctionnels
  • travailleur/travailleuse en gestion de cas – services correctionnels
  • agent/agente de gestion des cas en milieu communautaire – services correctionnels
  • entraîneur/entraîneuse de vie
  • entraîneur/entraîneuse programmation neuro-linguistique
  • gestionnaire de bénévoles
  • agent/agente de programme correctionnel

Perspectives d'emploi

Lanaudière Mauricie Capitale-Nationale Saguenay - Lac St-Jean Centre du Québec Abitibi-Témiscamingue Bas-St-Laurent Chaudière-Appalaches Laurentides Estrie Outaouais Montérégie Gaspesie - Îles-de-la-Madeleine Montréal Laval Nord du Québec Côte-Nord
  • Excellentes
  • Bonnes
  • Limitées
  • Non-publié

Particularités

Pour travailler comme « travailleur/travailleuse des services sociaux et communautaires »:

  • Un diplôme d’études collégiales (DEC) en techniques de travail social, en techniques d’éducation spécialisée ou en techniques d’intervention en délinquance peut être demandé.
  • L’absence de diplôme peut parfois être compensée par une vaste expérience dans le milieu.
  • Des compétences en relation d’aide pour divers problèmes sociaux (ex. : toxicomanie, violence conjugale, dépression et délinquance) favorisent l’accès à un emploi.

N. B. : La profession de travailleur social/travailleuse sociale (CNP 4152) est réglementée par l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec et nécessite des études universitaires. Pour porter le titre de « travailleur/travailleuse social », un permis d’exercice accordé par l’Ordre est exigé.

To work as a “social and community service worker”:

  • A diploma of college studies (DCS) in social work technology, specialized education technology, or delinquency response technology may be required.
  • The absence of a diploma can sometimes be compensated by extensive experience in the field.
  • Skills in helping relationships for various social problems (e.g., substance abuse, domestic violence, depression, and delinquency) promote access to employment.

Note: The profession of social worker (NOC 4152) is regulated by the Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec and requires university education. To bear the title of “social worker,” a licence to practice granted by the Order is required.

Para trabajar como “trabajador de servicios sociales y comunitarios”:

  • Es posible que se exija un Diploma de Estudios Colegiales (DEC) en técnicas de trabajo social, técnicas de educación especializada o técnicas de intervención en delincuencia.
  • La ausencia de un diploma a veces se puede compensar con una amplia experiencia en el campo.
  • Las habilidades de asesoramiento para diversos problemas sociales (por ejemplo, adicción a las drogas, violencia doméstica, depresión y delincuencia) favorecen el acceso al empleo.

NOTA: La profesión de trabajador social (CNP 4152) está regulada por la Asociación de Trabajadores Sociales y Terapeutas Matrimoniales y Familiares de Quebec y requiere una educación universitaria. Para utilizar el título de “trabajador social”, se requiere una licencia otorgada por la Asociación.

Reconnaissance des compétences

Si vous souhaitez faire reconnaître vos compétences, voici quelques options possibles selon votre profil : 

 

Numérotation des options de reconnaissance

Ressources par région

Il est que le service de reconnaissance des compétences pour un programme donné ne soit offert que dans certaines régions du Québec. Si le service souhaité n’est pas présent dans la région recherchée, vérifier la possibilité qu’il le soit dans une région à proximité.

Apprenez en plus sur le Québec et ses régions
Lanaudière Mauricie Capitale-Nationale Saguenay - Lac St-Jean Centre du Québec Abitibi-Témiscamingue Bas-St-Laurent Chaudière-Appalaches Laurentides Estrie Outaouais Montérégie Gaspesie - Îles-de-la-Madeleine Montréal Laval Nord du Québec Côte-Nord

Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Obtenir un de ces diplômes d’études collégiales (DEC) par la reconnaissance de vos acquis et de vos compétences (RAC) :

DEC Techniques de travail social (388.A0)


DEC Techniques d’éducation spécialisée (351.A0)

Laval

Obtenir un de ces diplômes d’études collégiales (DEC) par la reconnaissance de vos acquis et de vos compétences (RAC) :

DEC Techniques de travail social (388.A0)

DEC Techniques d’éducation spécialisée (351.A0)

DEC Techniques d’intervention en délinquance (310.B0)

Aucun établissement de la région n’offre actuellement de démarche de RAC pour l’un de ces programmes.

Montréal

Obtenir un de ces diplômes d’études collégiales (DEC) par la reconnaissance de vos acquis et de vos compétences (RAC) :

DEC Techniques d’éducation spécialisée (351.A0)


DEC Special Care Counselling (351.A0)


DEC Techniques de travail social (388.A0)

Obtenir une attestation d’études collégiales (AEC) par la reconnaissance de vos acquis et de vos compétences (RAC) dans le secteur du travail social et communautaire ou de l'éducation spécialisée

AEC Agente/agent de développement en milieu communautaire (JWW.05)

AEC Community Developper Worker (JWW.05)


AEC Language and Cultural Interpretation in the Health and Social Services (JNC. 1G)


AEC Spécialisation en éducation inclusive dans les services de garde

Nord-du-Québec

Obtenir un de ces diplômes d’études collégiales (DEC) par la reconnaissance de vos acquis et de vos compétences (RAC) :

DEC Techniques de travail social (388.A0)

DEC Techniques d’éducation spécialisée (351.A0)

DEC Techniques d’intervention en délinquance (310.B0)

Aucun établissement de la région n’offre actuellement de démarche de RAC pour l’un de ces programmes.

Ententes de reconnaissance

Entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles

Un  arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) établit les modalités de reconnaissance des qualifications des personnes exerçant le métier d’assistant de service social en France et de travailleur social au Québec.

ARM Travailleur social et assistant de service social 

Pour en savoir plus : 

Entente Québec-France

 

 

Maîtrise du français

« Au Québec, le français est la langue officielle : celle de l’enseignement, du travail, des affaires, du commerce et de la culture. En vivant au Québec, vous utiliserez le français tous les jours. Parler le français facilitera votre intégration et votre participation à la société québécoise. »

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Apprentissage du français

Peut-être avez-vous besoin d’améliorer votre connaissance du français
pour faciliter votre intégration au Québec ? Voici les services qui
vous sont offerts :

  • Services de francisation du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Cours de français gratuits

Banque d’exercices de français en ligne

  • Services de francisation des centres de services scolaires

Consultez l’un des centres de services scolaires de votre région

  • Services de francisation répertoriés par l’Office québécois de la langue française

Liste d’établissements offrant des cours de français, langue seconde

Liste des établissements d’enseignement avec lesquels l’Office a développé des ententes de collaboration

Ressources intéressantes pour améliorer ses compétences en français oral et écrit

Programmes d'accompagnement

Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)


Conseils en emploi
  • PROFIL – Clinique juridique – Université de Montréal :  La clinique offre un service d’information juridique personnalisé avant, durant et après le processus d’intégration pour exercer une profession ou un métier réglementé au Québec. Le service est offert gratuitement et sur rendez-vous seulement.


Prêts pour professionnels immigrants

La mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE) vise à aider des personnes formées ou diplômées à l’étranger qui éprouvent des difficultés financières lors du processus de reconnaissance de leur diplôme et de leurs qualifications professionnelles au Québec. Cette mesure d’aide financière est administrée par des organismes mandatés qui verront à ce que des établissements financiers attribuent des prêts à de faibles taux d’intérêt aux personnes admissibles.

Source: Gouvernement du Québec


Où faire une demande de prêt ?

Ces organismes sont mandatés par le gouvernement.

Liens utiles

Professions reliées

Laisser un commentaire au sujet de cette profession

Les champs suivis d'un asterisque sont obligatoires.

« * » indique les champs nécessaires