Personnel professionnel en finance

Personnel professionnel en finance et en gestion des affaires

Conseillers financiers/conseillères financières

CNP 11102

Description générale

Les conseillers financiers fournissent des recommandations sur certaines décisions financières personnelles comme les investissements, la gestion des liquidités et la planification de la retraite. Ils établissent des plans financiers personnels en fonction des objectifs de leurs clients et les guident durant la mise en œuvre des stratégies proposées qui peuvent être ajustées à mesure que leur situation financière évolue. Ils travaillent dans des banques, des sociétés de fiducie, des sociétés d’investissements ou à leur propre compte.

Un conseiller financier est une expression générale
qui peut s’appliquer à toute personne qui vous aide à gérer votre argent. Il
peut s’agir d’un courtier, d’un agent d’assurance ou d’un employé de votre
institution financière.

Planificateurs financiers

  • Élaborer, pour leurs clients, des plans de planification financière personnels;
  • Analyser leurs données financières, fixer des objectifs et établir une stratégie financière;
  • Négocier, s’il y a lieu, l’achat et la vente de produits financiers, assurer le maintien de la qualité du portefeuille et de sa rentabilité.

Inspecteurs et vérificateurs financiers

  • Examiner les documents des banques, des sociétés de fiducie, des coopératives de crédit, des caisses populaires, des sociétés de prêts, des sociétés immobilières, des compagnies d’assurance, des caisses de retraite, des courtiers en valeurs mobilières et d’autres institutions financières pour assurer le respect des lois et règlements régissant les institutions financières.

Autres appellations d'emplois

  • gestionnaire de comptes
  • conseiller financier/conseillère financière
  • conseiller/conseillère en finances personnelles
  • conseiller/conseillère en sécurité financière
  • conseiller/conseillère bancaire
  • spécialiste en investissements
  • spécialiste en placements
  • conseiller/conseillère en gestion de patrimoine
  • conseiller financier adjoint/conseillère financière adjointe
  • planificateur financier certifié/planificatrice financière certifiée
  • conseiller/conseillère en placements personnels
  • conseiller/conseillère en planification financière
  • planificateur financier/planificatrice financière
  • planificateur financier/planificatrice financière – affaires personnelles
  • conseiller/conseillère en services financiers
  • analyste en valeurs mobilières – finances personnelles
  • conseiller/conseillère en valeurs
  • conseiller/conseillère en valeurs mobilières

Perspectives d'emploi

Lanaudière Mauricie Capitale-Nationale Saguenay - Lac St-Jean Centre du Québec Abitibi-Témiscamingue Bas-St-Laurent Chaudière-Appalaches Laurentides Estrie Outaouais Montérégie Gaspesie - Îles-de-la-Madeleine Montréal Laval Nord du Québec Côte-Nord
  • Excellentes
  • Bonnes
  • Limitées
  • Non-publié

Particularités

En général, pour travailler comme « agent financier/agente financière » :

  • Un diplôme d’études universitaires en administration des affaires, en commerce, en économie ou dans un domaine connexe est habituellement exigé.
  • Certaines professions comprises dans ce groupe sont réglementées par des organismes comme l’Autorité des marchés financiers (AMF) ou l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).
  • Un titre de comptable reconnu peut être exigé des inspecteurs et des vérificateurs financiers.
  • Selon le poste, le diplôme d’études collégiales (DEC) en conseil en assurances et en services financiers peut être demandé par les employeurs.
  • Divers cours et programmes de formation sont offerts par les institutions et organisations, telles que l’Institut canadien des valeurs mobilières, l’Institut des banquiers canadiens, l’Institute of Chartered Financial Analysts, l’Institut des fonds d’investissement du Canada, l’Institut canadien de planification financière et l’Institut des compagnies de fiducie du Canada, et peuvent être exigés par l’employeur.

Planificateur financier/planificatrice financière

Profession RÉGLEMENTÉE

Pour travailler comme « planificateur financier » au Québec, il faut obtenir un droit de pratique, un certificat accordé par l’Autorité des marchés financiers (AMF), conformément à la Loi sur la distribution de produits et services financiers. L’obtention de ce certificat autorise la personne à porter le titre de « planificateur financier – Pl. Fin. ».

Les ordres professionnels suivants ont signé une convention avec l’Autorité des marchés financiers afin de permettre à leurs membres d’utiliser le titre de « planificateur financier – Pl. Fin. » :

  • Ordre des administrateurs agréés du Québec 
    • Cette convention prendra fin le 31 mars 2025.
    • Pour « continuer d’utiliser le titre de planificateur financier ou de se
      présenter comme offrant des services de planification financière,
      ìl [le membre de l’ordre] devra se conformer aux exigences de l’Autorité, notamment être titulaire
      d’un certificat en vertu de la Loi sur la distribution de produits et services financiers « 

    Voir : https://lautorite.qc.ca/devenir-professionnel/planification-financiere/, consulté le 09-07-2024

    • Ordre des comptables professionnels agréés (CPA)
      • Fin de l’entente entre l’Ordre des CPA et l’Autorité des marchés financiers: « À partir du 1er octobre 2022, si un membre de l’Ordre des CPA souhaite continuer d’utiliser le titre de planificateur financier, il doit se conformer aux exigences de l’Autorité, notamment être titulaire d’un certificat en vertu de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (LDPSF). »

    Voir : https://lautorite.qc.ca/devenir-professionnel/planification-financiere/, consulté le 01-02-2023


    Vérificateur financier/vérificatrice financière

    Profession RÉGLEMENTÉE

    Pour travailler comme « vérificateur financier », il faut être membre de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec.

    À cet effet, voir :  Vérificateurs/vérificatrices et comptables (CNP 11100). Les activités des vérificateurs financiers sont comprises dans cette profession.

    In general, to work as a “financial agent”:

    • A university degree in business administration, commerce, economics, or a related field is usually required.
    • Certain professions in this group are regulated by organizations such as the Autorité des marchés financiers (AMF) or the Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).
    • A recognized accountant title may be required for financial auditors and inspectors.
    • Depending on the position, the diploma of college studies (DCS) in financial services and insurance techniques may be required by employers.
    • Various training courses and programs are offered by institutions and organizations such as the Canadian Securities Institute, the Institute of Canadian Bankers, the Institute of Chartered Financial Analysts, the Investment Funds Institute of Canada, the Canadian Institute of Financial Planning, and the Trust Companies Association of Canada, and may be required by the employer.

    Financial planner

    Regulated profession

    To work as a “financial planner” in Quebec, you must obtain a right to practice, a certificate granted by the Autorité des marchés financiers (AMF) in accordance with the Act Respecting the Distribution of Financial Products and Services. By obtaining this certificate, the holder is authorized to bear the title of “financial planner” or “F.Pl.”

    The following professional orders have signed an agreement with the Autorité des marchés financiers to allow their members to use the title of “financial planner” or “F.Pl”:


    Financial auditor

    Regulated profession

    To work as a “financial auditor,” you must be a member of the Ordre des comptables professionnels agréés du Québec.

    To that end, see: Financial auditors and accountants (NOC 1111). The activities of financial auditors are included in this profession.

    En general, para trabajar como “consejero financiero”:

    • Por lo general, se requiere un diploma de estudios universitarios en administración de empresas, comercio, economía o un campo relacionado.
    • Algunas profesiones incluidas en este grupo están reguladas por organismos como la Autoridad de Mercados Financieros (AMF) o el Organismo de Autoreglamentación de Corretage Inmobiliario de Quebec (OACIQ).
    • A los inspectores y auditores financieros se les puede exigir un título reconocido en contabilidad.
    • Dependiendo del puesto, los empleadores pueden solicitar el Diploma de Estudios Colegiales (DEC) en técnicas de servicios financieros y seguros.
    • Existen diversos cursos y programas de capacitación que ofrecen instituciones y organizaciones como el Institut canadien des valeurs mobilières, el Institut des banquiers canadiens, el Institute of Chartered Financial Analysts, el Institut des fonds d’investissement du Canada, el Institut canadien de planification financière y el Institut des compagnies de fiducie du Canada, y puede ser que el empleador los requiera.


    Planificador financiero

    Profesión regulada

    Para trabajar como “planificador financiero” en Quebec, se debe obtener un derecho de práctica, un certificado otorgado por la  Autoridad de los Mercados Financieros (AMF), de conformidad con la Ley sobre la Distribución de Productos y Servicios Financieros. La obtención de este certificado autoriza a la persona a usar el título de “planificador financiero – Pl. Fin.”.

    Las siguientes asociaciones profesionales firmaron un acuerdo con la AMF para permitir que sus miembros usen el título de “planificador financiero – Pl. Fin.”:


    Auditor financiero

    Profesión regulada

    Para trabajar como “auditor financiero”, se debe ser miembro de la Asociación de Contadores Públicos Certificados de Quebec.

    Para tal efecto, ver: Auditores financieros y contadores (CNP 11100). Las actividades de los auditores financieros están incluidas en esta profesión.

    Reconnaissance des compétences

    Si vous souhaitez faire reconnaître vos compétences, voici quelques options possibles selon votre profil :

    Obtenir le titre de « planificateur financier – Pl. Fin. » auprès de l’Institut québécois de planification financière (IQPF)

    Institut québécois de planification financière (IQPF)

    Processus pour devenir « planificateur financier – Pl. Fin. » :

    Voir les détails sur le site de l’IQPF  Devenir planificateur financier

    et

    sur le site de l’Autorité des marchés financiers pour l’obtention du permis

    N. B. :

    • Le titulaire d’un diplôme décerné par l’Institut québécois de planification financière autorisé par certificat de l’Autorité des marchés financiers à exercer dans la discipline « planification financière » utilise le titre de « planificateur financier » ou l’abréviation «  Fin. ». Il en est ainsi des membres d’un ordre professionnel ayant conclu une convention avec l’Autorité, dans la mesure où ils satisfont aux exigences de leur ordre.
    • Les ordres professionnels suivants ont signé une convention avec l’Autorité des marchés financiers afin de permettre à leurs membres d’utiliser le titre de « planificateur financier – Pl. Fin. » :

    Maîtrise du français

    « Au Québec, le français est la langue officielle : celle de l’enseignement, du travail, des affaires, du commerce et de la culture. En vivant au Québec, vous utiliserez le français tous les jours. Parler le français facilitera votre intégration et votre participation à la société québécoise. »

    Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

    Apprentissage du français

    Peut-être avez-vous besoin d’améliorer votre connaissance du français
    pour faciliter votre intégration au Québec ? Voici les services qui
    vous sont offerts :

    • Services de francisation du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

    Cours de français gratuits

    Banque d’exercices de français en ligne

    • Services de francisation des centres de services scolaires

    Consultez l’un des centres de services scolaires de votre région

    • Services de francisation répertoriés par l’Office québécois de la langue française

    Liste d’établissements offrant des cours de français, langue seconde

    Liste des établissements d’enseignement avec lesquels l’Office a développé des ententes de collaboration

    Ressources intéressantes pour améliorer ses compétences en français oral et écrit


    Ordres professionnels

    Les membres des ordres professionnels doivent avoir une connaissance du français appropriée à l’exercice de leur profession. L’article 35 de la Charte de la langue française indique comment faire la preuve de cette connaissance. Dans certains cas, les ordres professionnels dirigent leurs candidats vers le Service de l’évaluation du français des ordres professionnels de l’Office québécois de la langue française pour qu’ils se présentent à un examen de français.

    Office québécois de la langue française

    Information destinée aux candidats détenant un permis temporaire

    Office québécois de la langue française : examen de français

    Foire aux questions sur l’examen de français destiné aux candidats des ordres professionnels

    Ressources intéressantes pour améliorer ses compétences en français oral et écrit

    Liste d’établissements offrant des cours de français, langue seconde

    Pour en savoir plus

    Le français, un tremplin pour exercer une profession au Québec

    Programmes d'accompagnement

    Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)


    Conseils en emploi
    • PROFIL – Clinique juridique – Université de Montréal :  La clinique offre un service d’information juridique personnalisé avant, durant et après le processus d’intégration pour exercer une profession ou un métier réglementé au Québec. Le service est offert gratuitement et sur rendez-vous seulement.


    Prêts pour professionnels immigrants

    La mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE) vise à aider des personnes formées ou diplômées à l’étranger qui éprouvent des difficultés financières lors du processus de reconnaissance de leur diplôme et de leurs qualifications professionnelles au Québec. Cette mesure d’aide financière est administrée par des organismes mandatés qui verront à ce que des établissements financiers attribuent des prêts à de faibles taux d’intérêt aux personnes admissibles.

    Source: Gouvernement du Québec


    Où faire une demande de prêt ?

    Ces organismes sont mandatés par le gouvernement.

    Création d'entreprise

    Avez-vous le profil entrepreneurial ?

    Questionnaire d’autoévaluation (Banque de développement du Canada)


    Façons de se lancer en affaires

    • Acheter une entreprise existante

    Formation Achat d’une entreprise

    Acheter une franchise


    Démarrer sa propre entreprise

    Entreprises Québec

    Revenu Québec

    Banque de développement du Canada

    Formation et outils

    • Programme de Soutien au travail autonome (STA)

      :
      Ce programme offre une aide financière aux personnes (citoyens ou résidents permanents) souhaitant créer leur propre entreprise.

      Pour en savoir plus, contacter un centre local d’emploi

    • Formation en lancement d’une entreprise

    Secteur formation professionnelle :

    Ce programme de formation donne l’occasion « d’acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent de se lancer en affaires, de démarrer son entreprise, d’élaborer un plan de marketing, de communication et une stratégie de vente, d’appliquer des notions de gestion d’entreprise, de négocier son financement et d’élaborer un plan d’affaires. »

    Liste des établissements offrant la formation

    École des entrepreneurs du Québec

    Secteur collégial :

    Cégep Dawson : Venture creation in the creative and cultural industries (AEC RNA.07)

    Cégep du Vieux-Montréal : Attestation d’études collégiales Création d’entreprises dans le secteur des industries créatives et culturelles (AEC RNA.07)

    Autres ressources

    Portail Entreprises Québec

    Portail Info entrepreneurs (Service du gouvernement du Canada livré par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain)

    N. B. : La création d’une entreprise ne dispense pas des qualifications exigées par Emploi-Québec, par la Commission de la construction du Québec (CCQ) ou par d’autres organismes de réglementation, s’il y a lieu.

    Liens utiles

    Professions reliées

    Laisser un commentaire au sujet de cette profession

    Les champs suivis d'un asterisque sont obligatoires.

    « * » indique les champs nécessaires