Personnel professionnel en gestion des affaires

Personnel professionnel en finance et en gestion des affaires

Conseillers en ressources humaines agréés/conseillères en ressources humaines agréées et conseillers en relations industrielles agréés/conseillères en relations industrielles agréées

CNP 11200

Profession règlementée

Classification principale

Cette profession est régie par un ordre professionnel ou par une autre instance.

Professionnels/professionnelles en ressources humaines

CNP 11200

Description générale

Les professions de conseiller en ressources humaines agréé et de conseiller en relations industrielles agréé au Québec

« Exercer l’art d’établir, de maintenir et de modifier les relations entre employés, entre employeurs ou entre employeurs et employés. »

Code des profession, art.37f)

Pour en savoir plus:

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Particularités

Profession règlementée

Pour travailler comme « conseiller en ressources humaines agréé » ou « conseiller en relations industrielles agréé » :

  • Pour porter le titre de « conseiller en ressources humaines agréé » ou de « conseiller en relations industrielles agréé », il est obligatoire d’être membre de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.
  • Selon le Code des professions, il s’agit d’une profession à titre réservé. Cela signifie que les membres de cet ordre professionnel n’ont pas l’exclusivité des activités professionnelles qu’ils exercent. Cependant, le titre de « conseiller en ressources humaines agréé » ou de « conseiller en relations industrielles agréé » ou les initiales « C.R.I. », « I.R.C. », «C.R.I.A. », « C.I.R.C. », « C.R.H.A. » ou « C.H.R.P. » est réservé aux membres de cet Ordre.
  • Un diplôme de premier cycle universitaire en relations industrielles ou ressources humaines est exigé.

To work as a “certified human resources professional” or a “certified industrial relations counsellor”:

  • To bear the title of “certified human resources professional” or “certified industrial relations counsellor,” it is mandatory to be a member of the Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.
  • According to the Professional Code, this is a profession with a reserved title. This means that members of this professional order  do not have exclusivity in terms of the professional activities that they practice. However, the title of “certified human resources professional or “certified industrial relations counsellor” or the initials “IRC,” “CIRC,” or “CHRP” are reserved for members of this Order.
  • A bachelor’s degree in industrial relations or human resources is required.

Para trabajar como “consejero de recursos humanos certificado” o “consejero de relaciones industriales certificado”:

  • De acuerdo con el Código de Profesiones, se trata de una profesión a título reservado. Esto significa que los miembros de esta asociación profesional no tienen la exclusividad de las actividades profesionales que realizan.
    Sin embargo, el título de “consultor certificado en recursos humanos” o “consultor certificado en relaciones industriales” o las iniciales “C.R.I.”, “I.R.C.”, “C.R.I.A.”, “C.I.R.C.”, “C.R.H.A.” o “C.H.R.P.” está reservado para los miembros de esta Asociación.
  • Se requiere un título universitario de licenciatura en relaciones industriales o recursos humanos.

Reconnaissance des compétences

Pour faire reconnaître vos compétences et travailler au Québec, voici quelques options possibles selon votre profil :

Faire une demande d’adhésion à l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Ordre des conseillers en ressources humaines agréés

Pour tous les détails, consulter Comment devenir membre? sur le site de l’Ordre et le Règlement sur les normes d’équivalence de diplôme et de la formation aux fins de la délivrance d’un permis de l’Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles agréés du Québec.

Tous les candidats dont le diplôme n’est pas reconnu par l’Ordre doivent faire une demande d’équivalence pour l’obtention de leur permis. Pour connaître les diplômes reconnus, voir l’art. 1.04 du Règlement sur les diplômes délivrés par les établissements d’enseignement désignés qui donnent droit aux permis et aux certificats de spécialistes des ordres professionnels. 

➡ Démarche dʼéquivalence de diplôme ou de formation

Voir les principales étapes de la demande d’équivalence


Maîtrise du français

Il faut faire la preuve de la connaissance de la langue française. Voir : Maîtrise du français

N. B. : Le candidat qui ne satisfait pas aux exigences de la Charte de la langue française portant sur une connaissance appropriée du français, mais qui, par ailleurs, satisfait aux conditions d’exercice de la profession peut obtenir un permis temporaire d’une durée maximale d’une année. Ce permis temporaire sera remis par l’Ordre, accompagné d’un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française (OQLF). Un renouvellement du permis peut être envisagé, et ce, au plus trois fois.

Faire une demande de reconnaissance de vos acquis (RA) dans un programme universitaire de premier cycle en ressources humaines ou en relations industrielles

Pour connaître les établissements qui offrent ce type de programme, voir la fiche :

Professionnels/professionnelles en ressources humaines (CNP 11200)

N. B. : Pour faire une demande de reconnaissance des acquis au niveau universitaire, il faut déjà être admis dans un programme. Le nombre de crédits pouvant être obtenu en reconnaissance est soumis à un maximum autorisé par les universités et peut varier d’une institution à l’autre. 

Ententes de reconnaissance

Canada

Accord de libre-échange canadien (ALEC)

Les « dispositions (chapitre 7 de l’ALEC) permettent aux travailleurs qui exercent une profession ou un métier réglementé d’obtenir la reconnaissance de leurs qualifications, et ainsi pouvoir travailler n’importe où au Canada, sans avoir à se soumettre à des exigences supplémentaires significatives de formation, d’expérience, d’examens ou d’évaluations dans le cadre d’une demande d’accréditation permis sur permis ».

Maîtrise du français

« Au Québec, le français est la langue officielle : celle de l’enseignement, du travail, des affaires, du commerce et de la culture. En vivant au Québec, vous utiliserez le français tous les jours. Parler le français facilitera votre intégration et votre participation à la société québécoise. »

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Apprentissage du français

Peut-être avez-vous besoin d’améliorer votre connaissance du français
pour faciliter votre intégration au Québec ? Voici les services qui
vous sont offerts :

  • Services de francisation du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Cours de français gratuits

Banque d’exercices de français en ligne

  • Services de francisation des centres de services scolaires

Consultez l’un des centres de services scolaires de votre région

  • Services de francisation répertoriés par l’Office québécois de la langue française

Liste d’établissements offrant des cours de français, langue seconde

Liste des établissements d’enseignement avec lesquels l’Office a développé des ententes de collaboration

Ressources intéressantes pour améliorer ses compétences en français oral et écrit

Ordres professionnels

  • Les membres des ordres professionnels doivent avoir une connaissance du français appropriée à l’exercice de leur profession. L’article 35 de la Charte de la langue française indique comment faire la preuve de cette connaissance. Dans certains cas, les ordres professionnels dirigent leurs candidats vers le Service de l’évaluation du français des ordres professionnels de l’Office québécois de la langue française (OQLF) pour qu’ils se présentent à un examen de français.
  • Un candidat qui ne satisfait pas aux exigences de la Charte de la langue française, mais qui, par ailleurs, satisfait aux conditions d’exercice d’une profession régie par un ordre professionnel, peut obtenir un permis temporaire d’une durée maximale d’une année. Ce permis temporaire sera remis par l’Ordre concerné, accompagné d’un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française.
  • Un renouvellement du permis peut être envisagé, et ce, au plus trois fois. Tout renouvellement est conditionnel au respect de certains critères, dont l’intérêt public. La demande de renouvellement peut donc être refusée.
  • Le permis temporaire est uniquement accordé au candidat diplômé à l’extérieur du Québec. 

Office québécois de la langue française : examen de français

Programmes d'accompagnement

Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)


Conseils en emploi
  • PROFIL – Clinique juridique – Université de Montréal :  La clinique offre un service d’information juridique personnalisé avant, durant et après le processus d’intégration pour exercer une profession ou un métier réglementé au Québec. Le service est offert gratuitement et sur rendez-vous seulement.


Prêts pour professionnels immigrants

La mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE) vise à aider des personnes formées ou diplômées à l’étranger qui éprouvent des difficultés financières lors du processus de reconnaissance de leur diplôme et de leurs qualifications professionnelles au Québec. Cette mesure d’aide financière est administrée par des organismes mandatés qui verront à ce que des établissements financiers attribuent des prêts à de faibles taux d’intérêt aux personnes admissibles.

Source: Gouvernement du Québec


Où faire une demande de prêt ?

Ces organismes sont mandatés par le gouvernement.

Création d'entreprise

Avez-vous le profil entrepreneurial ?

Questionnaire d’autoévaluation (Banque de développement du Canada)


Façons de se lancer en affaires

  • Acheter une entreprise existante

Formation Achat d’une entreprise

Acheter une franchise


Démarrer sa propre entreprise

Entreprises Québec

Revenu Québec

Banque de développement du Canada

Formation et outils

  • Programme de Soutien au travail autonome (STA)

    :
    Ce programme offre une aide financière aux personnes (citoyens ou résidents permanents) souhaitant créer leur propre entreprise.

    Pour en savoir plus, contacter un centre local d’emploi

  • Formation en lancement d’une entreprise

Secteur formation professionnelle :

Ce programme de formation donne l’occasion « d’acquérir les connaissances, les habiletés et les attitudes qui permettent de se lancer en affaires, de démarrer son entreprise, d’élaborer un plan de marketing, de communication et une stratégie de vente, d’appliquer des notions de gestion d’entreprise, de négocier son financement et d’élaborer un plan d’affaires. »

Liste des établissements offrant la formation

École des entrepreneurs du Québec

Secteur collégial :

Cégep Dawson : Venture creation in the creative and cultural industries (AEC RNA.07)

Cégep du Vieux-Montréal : Attestation d’études collégiales Création d’entreprises dans le secteur des industries créatives et culturelles (AEC RNA.07)

Autres ressources

Portail Entreprises Québec

Portail Info entrepreneurs (Service du gouvernement du Canada livré par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain)

N. B. : La création d’une entreprise ne dispense pas des qualifications exigées par Emploi-Québec, par la Commission de la construction du Québec (CCQ) ou par d’autres organismes de réglementation, s’il y a lieu.

Liens utiles

Professions reliées

Laisser un commentaire au sujet de cette profession

Les champs suivis d'un asterisque sont obligatoires.

« * » indique les champs nécessaires