Personnel de soutien des services de santé

Personnel de soutien des services de santé

Assistants/assistantes de laboratoires médicaux et préposés/préposées techniques reliés

CNP 33101

Description générale

Les assistants de laboratoires médicaux et préposés/préposées techniques reliés exécutent des tâches de pré-analyse et de pré-test telles que la recueille de sang et d’autres échantillons, le traitement des spécimens et la préparation de produits chimiques spéciaux appelés réactifs à utiliser dans les tests. Ils effectuent des tests courants de laboratoire et règlent, nettoient et entretiennent le matériel de laboratoire médical. Ils travaillent dans des laboratoires médicaux de centres hospitaliers, de cliniques, d’installations de recherche, d’établissements d’enseignement postsecondaire et dans des laboratoires de recherche gouvernementaux.

Autres appellations d'emplois

  • aide de laboratoire médical
  • assistant/assistante de laboratoire médical
  • auxiliaire de laboratoire médical
  • laborantin médical/laborantine médicale
  • assistant technique/assistante technique de laboratoire médical
  • technicien/technicienne de laboratoire médical
  • technicien/technicienne en néphrologie
  • aide technique de laboratoire
  • assistant technique/assistante technique – laboratoire médical
  • technicien/technicienne de banque de sang
  • phlébotomiste
  • aide à la phlébotomie
  • technicien/technicienne en laboratoire clinique
  • technicien/technicienne en santé communautaire – laboratoire médical
  • technicien/technicienne en histologie

Perspectives d'emploi

Lanaudière Mauricie Capitale-Nationale Saguenay - Lac St-Jean Centre du Québec Abitibi-Témiscamingue Bas-St-Laurent Chaudière-Appalaches Laurentides Estrie Outaouais Montérégie Gaspesie - Îles-de-la-Madeleine Montréal Laval Nord du Québec Côte-Nord
  • Excellentes
  • Bonnes
  • Limitées
  • Non-publié

Particularités

Technicien de laboratoire diplômé/technicienne de laboratoire diplômée

Pour travailler comme « technicien de laboratoire diplômé/technicienne de laboratoire diplômée » :

Le diplôme d’études collégiales (DEC) en technologie d’analyses biomédicales est la formation reconnue par l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec pour travailler à titre de technologiste médical, voir :  Technologues de laboratoires médicaux (CNP 3211).

N. B. : Pour les personnes diplômées hors du Canada, il est fortement recommandé de faire une demande d’équivalence à l’Ordre pour travailler dans le domaine de la biologie médicale en clinique.


Technicien/technicienne de laboratoire

Pour travailler comme « technicien/technicienne de laboratoire » :


Assistant/assistante pathologiste

Pour travailler comme « assistant/assistante pathologiste  » :

  • Le diplôme d’études collégiales (DEC) en technologie d’analyses biomédicales et un stage de formation de deux ans en pathologie médico-légale dans un laboratoire de médecine légale sont exigés.

Reconnaissance des compétences

Technicien de laboratoire diplômé/technicienne de laboratoire diplômée

Aucune démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) n’est rattachée au programme collégial Technologie d’analyses biomédicales (140. C0).

Pour travailler dans le domaine de la biologie médicale en clinique, il est possible de faire une demande d’équivalence auprès de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec. Pour les conditions qui s'appliquent, voir :  Technologues de laboratoires médicaux (CNP 3211) ou le site de l'Ordre.

 

Technicien/technicienne de laboratoire

Le DEC Techniques de laboratoire (volet Biotechnologies ou volet Chimie analytique) conduisant à la profession fait partie des technologies admissibles à l’Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ). Pour connaître les conditions qui s'appliquent, consulter le site de l'Ordre.

 

Assistant/assistante pathologiste

Aucune démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) n’est rattachée au programme collégial Technologie d’analyses biomédicales (140. C0). Ce diplôme fait toutefois partie du prérequis pour adhérer à l'Ordre des technologistes médicaux du Québec. Renseignez-vous après de l'Ordre.

 

Ententes de reconnaissance

Accord de libre-échange canadien (ALEC)

Les « dispositions (chapitre 7 de l’ALEC) permettent aux travailleurs qui exercent une profession ou un métier réglementé d’obtenir la reconnaissance de leurs qualifications, et ainsi pouvoir travailler n’importe où au Canada, sans avoir à se soumettre à des exigences supplémentaires significatives de formation, d’expérience, d’examens ou d’évaluations dans le cadre d’une demande d’accréditation permis sur permis ».

Entente en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles entre le Québec et la France

Dans le cadre de cette Entente, un Arrangement de reconnaissance mutuelle (ARM) établit les modalités de reconnaissance des qualifications professionnelles des personnes exerçant la profession de technologiste médical au Québec et de technicien de laboratoire médical en France.

Pour en savoir plus

Arrangement de reconnaissance mutuelle – Technologiste médical et technicien de laboratoire médical 

Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec / Entente avec la France

Entente Québec-France

 

Maîtrise du français

« Au Québec, le français est la langue officielle : celle de l’enseignement, du travail, des affaires, du commerce et de la culture. En vivant au Québec, vous utiliserez le français tous les jours. Parler le français facilitera votre intégration et votre participation à la société québécoise. »

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Apprentissage du français

Peut-être avez-vous besoin d’améliorer votre connaissance du français
pour faciliter votre intégration au Québec ? Voici les services qui
vous sont offerts :

  • Services de francisation du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration

Cours de français gratuits

Banque d’exercices de français en ligne

  • Services de francisation des centres de services scolaires

Consultez l’un des centres de services scolaires de votre région

  • Services de francisation répertoriés par l’Office québécois de la langue française

Liste d’établissements offrant des cours de français, langue seconde

Liste des établissements d’enseignement avec lesquels l’Office a développé des ententes de collaboration

Ressources intéressantes pour améliorer ses compétences en français oral et écrit


Ordres professionnels

  • Les membres des ordres professionnels doivent avoir une connaissance du français appropriée à l’exercice de leur profession. L’article 35 de la Charte de la langue française indique comment faire la preuve de cette connaissance. Dans certains cas, les ordres professionnels dirigent leurs candidats vers le Service de l’évaluation du français des ordres professionnels de l’Office québécois de la langue française (OQLF) pour qu’ils se présentent à un examen de français.
  • Un candidat qui ne satisfait pas aux exigences de la Charte de la langue française, mais qui, par ailleurs, satisfait aux conditions d’exercice d’une profession régie par un ordre professionnel, peut obtenir un permis temporaire d’une durée maximale d’une année. Ce permis temporaire sera remis par l’Ordre concerné, accompagné d’un formulaire d’inscription à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française.
  • Un renouvellement du permis peut être envisagé, et ce, au plus trois fois. Tout renouvellement est conditionnel au respect de certains critères, dont l’intérêt public. La demande de renouvellement peut donc être refusée.
  • Le permis temporaire est uniquement accordé au candidat diplômé à l’extérieur du Québec. 

Office québécois de la langue française : examen de français

Programmes d'accompagnement

Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)


Conseils en emploi
  • PROFIL – Clinique juridique – Université de Montréal :  La clinique offre un service d’information juridique personnalisé avant, durant et après le processus d’intégration pour exercer une profession ou un métier réglementé au Québec. Le service est offert gratuitement et sur rendez-vous seulement.


Prêts pour professionnels immigrants

La mesure Prêts pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers (PRTCE) vise à aider des personnes formées ou diplômées à l’étranger qui éprouvent des difficultés financières lors du processus de reconnaissance de leur diplôme et de leurs qualifications professionnelles au Québec. Cette mesure d’aide financière est administrée par des organismes mandatés qui verront à ce que des établissements financiers attribuent des prêts à de faibles taux d’intérêt aux personnes admissibles.

Source: Gouvernement du Québec


Où faire une demande de prêt ?

Ces organismes sont mandatés par le gouvernement.

Liens utiles

Professions reliées

Laisser un commentaire au sujet de cette profession

Les champs suivis d'un asterisque sont obligatoires.

« * » indique les champs nécessaires